rigidité


rigidité

rigidité [ riʒidite ] n. f.
• 1641; lat. rigiditas, de rigidus rigide
1Caractère d'une personne ou d'une chose rigide (1o). La rigidité d'un magistrat, d'un puritain. Rigidité des principes. austérité, puritanisme, rigorisme, sévérité. Rigidité du caractère. inflexibilité; psychorigidité. « On y sentait la froideur des mœurs anciennes et la rigidité des mœurs de province » (Fromentin).
2(1761) Caractère de ce qui est rigide (2o). raideur. Rigidité des muscles dans certaines maladies (tétanie, tétanos). Rigidité pupillaire : absence ou lenteur de la contraction de la pupille à la lumière ou lors de l'accommodation à la distance. (1857) Rigidité cadavérique, due à la coagulation de certaines substances dans les muscles après la mort. — Rigidité d'un papier, des poils d'une brosse. dureté.
Aspect rigide. La rigidité des lignes, des contours.
(1782) Phys. Résistance qu'une substance solide oppose aux efforts de torsion ou de cisaillement. Rigidité diélectrique : valeur maximale du champ électrique que peut supporter un isolant sans claquer.
⊗ CONTR. Douceur. Abandon. Élasticité, flexibilité, souplesse.

rigidité nom féminin (latin rigiditas) État, caractère de ce qui est rigide : La rigidité d'une barre de fer. Caractère de quelqu'un, de quelque chose qui manifeste un état d'esprit rigoureux et intransigeant : Une rigidité de caractère qui rend les rapports difficiles. Caractère de ce qui comporte des contraintes rigoureuses, qui manque de souplesse : La rigidité des lois régissant l'adoption. Manque d'adaptation d'un facteur économique à une modification de la conjoncture. [S'oppose à élasticité.] Raideur des membres ou de la colonne vertébrale ayant pour cause une augmentation du tonus musculaire. ● rigidité (synonymes) nom féminin (latin rigiditas) État, caractère de ce qui est rigide
Contraires :
Caractère de quelqu'un, de quelque chose qui manifeste un état d'esprit...
Synonymes :
- austérité
- inflexibilité
- sévérité
Contraires :
- mansuétude

rigidité
n. f.
d1./d Caractère de ce qui est rigide; grande sévérité, grande austérité. Rigidité d'une morale, d'une religion.
d2./d Caractère de ce qui est raide. La rigidité d'un barreau métallique.

RIGIDITÉ, subst. fém.
A. — 1. État de ce qui est ferme, résiste à la pression, à la torsion, à la déformation. Rigidité de l'acier, du carton, de la fonte, du verre; rigidité d'un assemblage, d'un navire. Dans les corps qui tombent sous nos sens, la solidité et la rigidité, comme la flexibilité, la mollesse ou la liquidité, sont autant de phénomènes très dérivés et très complexes (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 179). Plutôt que la rigidité propre du bois, le tronc [du pin] fait paraître une élasticité charnue (CLAUDEL, Connaiss. Est, 1907, p. 79).
ÉLECTR. Rigidité électrique ou diélectrique. ,,Propriété d'un isolant de s'opposer à la perforation`` (SIZ. 1968). Rigidité électrique. — La différence de potentiel explosive correspondant à une épaisseur d'un centimètre est en kilovolts de 75 à 300 suivant la composition (air: 32; mica: 600) (Cl. DUVAL, Verre, 1966, p. 34).
2. État de ce qui se tient raide et droit. Il s'était dressé dans la brume comme une apparition de pierre, et, malgré la rigidité de son architecture (...) je lui reconnus, tout de suite, un certain air d'hospitalité cordiale (VILLIERS DE L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 158).
3. État du corps qui se tient raide, contracté. Synon. raideur. Rigidité des membres, des muscles. Toutes les fois qu'un homme se prépare à quelque action difficile, la poitrine se remplit d'air, et les épaules s'élèvent; cela donne un solide appui aux muscles des bras, par la rigidité du torse (ALAIN, Propos, 1910, p. 79):
... la rigidité physiologique de l'artério-sclérose exagérant encore la rectitude impassible de la physionomie du dandy et donnant à ces traits l'intense netteté, presque grimaçante à force d'immobilité, qu'ils auraient eue dans une étude de Mantegna ou de Michel Ange.
PROUST. Temps retr., 1922, p. 938.
Rigidité cadavérique. État de durcissement des muscles qui apparaît quelque temps après la mort et dure plusieurs heures. Quand la rigidité cadavérique arrive, c'est que tous les nerfs sont paralysés moins le grand sympathique qui alors agit seul (Cl. BERNARD, Notes, 1860, p. 104). V. cadavérique ex. de Baudelaire.
B. — Au fig.
1. Caractère d'une personne rigide. Synon. austérité, inflexibilité, rigorisme. Rigidité d'un magistrat, d'un puritain. Imitant la rigidité sainte de sa mère, elle n'avoit été que rarement au spectacle, et regardoit ce divertissement comme une souillure (BALZAC, Annette, t. 1, 1824, p. 55). On était devenu, malgré soi, des ascètes. On avait pris, dans cette contention terrible et presque surhumaine, quelque chose de la rigidité, de l'austérité puritaine (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 442).
[P. méton.] Rigidité de la tenue, du visage. Une sorte de haut et sévère habit de deuil d'une rigidité protestante (GRACQ, Beau tén., 1945, p. 182).
2. Caractère des principes, des traits de comportement d'une personne rigide. Synon. austérité, puritanisme, rigorisme. Rigidité inflexible; rigidité du caractère. La rigidité des premières mœurs romaines (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 278). On y sentait la froideur des mœurs anciennes et la rigidité des mœurs de province, le respect des habitudes, la loi de l'étiquette (FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 62).
3. Caractère de ce qui obéit à des contraintes, fait l'objet d'application stricte. Synon. rigueur. Rigidité des lois. La rigidité et la résistance de la langue dont j'était forcé de me servir (LAMART., Raphaël, 1849, p. 240). Je n'aurais cherché ni l'élévation austère de la pensée, ni la rigidité du style, ni le coup d'aile poétique, que je serais absolument traité comme je le suis (GONCOURT, Journal, 1877, p. 1182).
Au plur. Faits, réalités contraignants. Une économie progressive ne peut pas s'accommoder de ces rigidités, non plus que d'une dimension incompressible du flux global de salaire nominal (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 529).
Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1641 « sévérité; intransigeance » (E. DE CLAVE, Nouv. lumières philos., 236 ds Fonds BARBIER); 2. 1761 « manque de souplesse » en parlant des fibres corporelles (J.-B. ROBINET, De la Nature, p. 292); 1857 rigidité cadavérique (ABOUT, Roi mont., p. 226); 3. 1782 « résistance aux efforts de torsions » rigidité du fer (L. MERCIER, Tabl. de Paris, t. 3, p. 29). Empr. au lat. rigiditas « rigidité, inflexibilité », dér. de rigidus (v. rigide). Fréq. abs. littér.: 244. Fréq rel. littér.: XIXe s.: a) 219, b) 460; XXe s.: a) 353, b) 391.

rigidité [ʀiʒidite] n. f.
ÉTYM. 1641; lat. rigiditas, de rigidus. → Rigide.
1 (Abstrait). Caractère (d'une personne ou d'une chose) rigide (A.). Raideur (2.). || Rigidité des principes, des mœurs. Austérité, gravité, puritanisme, rigorisme, rigueur, sévérité. || Rigidité du caractère. Inflexibilité. || Un fond (cit. 46) de rigidité, de régularité, de probité. || Une sorte de morosité (cit. 3) et de rigidité calviniste. || Rigidité monacale (cit. 1).
1 On y sentait la froideur des mœurs anciennes et la rigidité des mœurs de province (…)
E. Fromentin, Dominique, IV.
2 Presque subitement elle a perdu cette rigidité insensée et si déplaisante, sa hantise (…) Oui, depuis qu'elle habite dans un petit logement, tout près d'ici, on dirait que quelque chose s'est détendu chez elle. Pour la première fois, elle vit (…) elle est humaine (…) On peut lui parler (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 477.
2 (1772, d'abord en parlant des muscles, du corps). Caractère de ce qui est rigide (B.), raideur. || Rigidité des muscles dans certaines maladies. Tétanie, tétanos. || Rigidité pupillaire : absence ou lenteur de la contraction de la pupille à la lumière ou lors de l'accommodation à la distance.Rigidité cadavérique, due à la coagulation de certaines substances dans les muscles après la mort (→ Fléchir, cit. 2).
La rigidité d'un papier, des poils d'une brosse. Dureté.
3 Mais la vue était soudain envahie par une carte de France. Le papier en semblait résistant. Deux barres de bois noir, une en haut, une en bas, lui donnaient de la rigidité.
J. Romains, les Copains, I.
3 Aspect rigide, peu souple. || La rigidité des lignes, des contours.
4 (XXe). Phys. Résistance qu'une substance solide oppose aux efforts de torsion ou de cisaillement. || Module de rigidité ou module de Coulomb : coefficient d'élasticité appliqué à un corps qui est soumis à un effort de cisaillement sur l'une de ses faces. || Le module de rigidité correspond à un rapport constant du moment de la force à l'angle de glissement.
Électr. || Rigidité électrique ou diélectrique : capacité d'un isolant de s'opposer au passage d'une étincelle électrique. || Mesure de la rigidité diélectrique au rigidimètre.
CONTR. Douceur. — Abandon. — Élasticité, flaccidité, flexibilité, souplesse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rigidite — Rigidité Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • rigidité — Rigidité. substant. fem. Grande severité, inflexibilité. Les Magistrats font observer la loy contre les duels avec une extréme rigidité. la rigidité de ses moeurs …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Rigidité — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Rigidité », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) La rigidité est la qualité de ce qui est… …   Wikipédia en Français

  • RIGIDITÉ — n. f. Raideur, qualité de ce qui ne fléchit pas. La rigidité cadavérique. La rigidité d’une barre de fer. Il signifie, au figuré, Grande sévérité, exactitude rigoureuse, austérité. Les magistrats font observer cette loi avec une extrême rigidité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rigidité — (ri ji di té) s. f. 1°   Terme d histoire naturelle. État de ce qui ne cède ni à la flexion, ni à la pression.    Rigidité cadavérique, durcissement considérable des muscles, qui survient après la mort, et d où résultent le rapprochement des… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • RIGIDITÉ — s. f. Grande sévérité, exactitude rigoureuse, austérité. Les magistrats font observer cette loi avec une extrême rigidité. La rigidité de ses moeurs. La rigidité de sa morale, de la discipline qu il veut établir. La rigidité des puritains, des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • rigidité — (n.f.) Se dit de la raideur de la verge masculine lorsqu elle est en érection. Une verge dont la rigidité est suffisante est gage de plaisir pour les partenaires récepteurs …   Dictionnaire de Sexologie

  • rigidité — atsparumas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. immunity; resistance; strength vok. Beständigkeit, f; Resistenz, f; Winderstandsfähigkeit, f rus. прочность, f; сопротивление, n; стойкость, f; устойчивость, f pranc. immunité, f;… …   Automatikos terminų žodynas

  • rigidité — standumas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. rigidity; stiffness vok. Righeit, f; Starrheit, f; Steifigkeit, f rus. жёсткость, f pranc. raideur, f; rigidité, f …   Automatikos terminų žodynas

  • rigidité — standumas statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Medžiagos savybė priešintis deformacijai. atitikmenys: angl. stiffness vok. Righeit, f; Starrheit, f; Steifigkeit, f rus. жесткость, f pranc. rigidité, f …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.